"L'homme ne recherche pas le bonheur, mais sa propre densité "     St Exupéry

"Peindre, c'est déverrouiller l'inconscient pour ne faire qu'un".        S.C

Nous sommes des êtres à la chimie complexe. Nous essayons le plus souvent de la contrôler, mais elle est là, dominante et le covid19 nous le rappelle bien.

Ne sachant pas la raison de notre existence et le sens de nos vies, il faut accepter le dépassement des sentiments et le partage de nos gemmes.

Exprimer au mieux les miens et les partager est mon travail. Créer si possible du cohérent d'ensemble.

Car le sens nous est caché.

Mai 2020

 

« L'art est une écriture, je ne suis pas un illusionniste. »

 

Stéphane Cauchefer est un peintre français expérimenté  : plusieurs expositions européennes. Il apprécie le pouvoir de l'art de transcender même sa propre conscience et d'aboutir à des résultats surprenants. Pour lui, ses toiles en disent plus long que jamais dans ses propres mots. Cauchefer compose des œuvres qui donnent vie à des couleurs riches et au mystère des personnages représentés.

 

Des mots chez les maitres" "Maîtres que l'on ne copie pas mais que l'on reconnait sur le chemin".

               De Konning

  • "je ne peins pas avec des idées préconçues sur mon art, je peins avec quelque chose de vécu qui devient mon contenu".     
  • "L'esthétique sincère de l'inconscient est souvent la plus juste".
  • "Le peintre qui dessine les yeux fermés devient le regard fugitif".
  • Henri Matisse 
  •  J'essaie d'appliquer des couleurs comme des mots qui façonnent des poèmes,
  • Comme des notes qui façonnent de la musique. 
  • Pablo Picasso
  • Si je savais à l'avance ce que je vais faire, pourquoi le faire ?

 

Biographie:

 

Né en 1960, l'artiste est en 2020 à plus de 40 années de dessins, d'encres, de sculptures et de peintures.

Dès ses 16 ans, il s'exprime par le dessin et les peintures sur les murs de son école.

 

Mais il  faut étudier ( artisans, puis Fac de droit ) puis survivre au courant conceptuel développé à l'école des beaux arts de Nantes avec Jack Lang, rentrer à Paris, gagner sa vie modestement, puis tenter de se distinguer de nouveau, élever des enfants... (4)

 

Jeune directeur artistique, vers 27 ans en agence de communication, viennent vers lui des artistes/illustrateurs qui proposent leur savoir faire. Il choisit dès 1990 d'être de ceux là et de démarcher sur Paris et en province les agences de pub et de communication, avec son book de dessins sous le bras.

 

Très vite, un peu de succès et la chance de dessiner pour beaucoup d'agences, magazines ou éditeurs connus.

Son rêve premier était la peinture mais le dessin lui permettait de vivre de grandir et de patienter.

 L'illustration, pendant 18 ans, sera donc son domaine avec les meilleurs de sa génération, comme Martin Jarrie, Delhomme, Zaü ...et bien d'autres.

 

En 2000 il crée une galerie 12 place de la Bastille et expose nombre d'entre eux.

Puis, l'époque change et la crise de 2008 marque la fin des commandes de dessins.

 

Commence une période de peintures et d'expositions et  il s'installe à Bordeaux et développe un atelier galerie, en 2015. Au début, son idée de la peinture s'opposant à l'illustration il se plonge dans l'abstraction et les grands formats.

Quitter l'image pour créer des objets d'art, fabriquer des objets et non plus des images reproduites.

 

En 2016, il donne une forme matérielle à ses créations dans des découpes, bois et métal et participe au salon Maison et objet et crée des œuvres pour des hôtels et des particuliers, puis des encres pour un grand hôtel en Asie.

 

2018/2019/2020...

 

La confiance lui permettant de le lâcher prise. Introduisant des signes figuratifs dans sa peinture abstraite, il se réconcilie dans son ensemble et se rapproche de celui qu'il est depuis toujours, un artiste en devenir qui s'interroge sur ce qu'il est.

 

                          Mars 2020

Vidéo de 2017

 

"Je crois qu'un artiste est un être capable de fermer les yeux et d'évoluer dans le noir profond sans peur,
conscient d'être une âme dont la vie ne se limite pas à celle présente".

  • "Tout part de la calligraphie à condition d'en sortir"                                                                                   disait Yves Klein à la sorbonne en juin 1959
  • "Si le dessin appartient au monde de l'esprit et la couleur à celui des sens, vous devez d'abord dessiner pour cultiver l'esprit. "                                     Henri Matisse
Pékin 2016 La cité interdite
Pékin 2016 La cité interdite

"Dans une vie antérieure votre mari était un calligraphe chinois"

dit très sérieusement en 1990 à sa femme, une voyante qui ne le connaissait pas, et 25 ans plus tard...

Avec l'un de ses fils  en voyage à Séoul, Juin 2016
Avec l'un de ses fils en voyage à Séoul, Juin 2016

Tokyo en 2016

 

 

Deux hommes qu'il aime beaucoup, Jean Tinguely et Yves Klein à Paris en 1958   et puis.... De Kooning, Joan Mitchell, Naotsugu Hashimoto, Joël Froment, et tant d'autres... le musée Picasso...

Juin 2018

2020 et le coronavirus qui bouscule nos idées reçues et l'encourage, faute d'exposer, à écrire.